Comment tout a commencé.

Une histoire
de truites et de
sous-vêtements.

Les bonnes années 50. L‘Autriche entre au Conseil de l’Europe, Grace Kelly scintille sur les téléviseurs en noir et blanc et Bing Crosby enflamme les récepteurs à ondes courtes. Les gens s‘appellent Karl, Oskar, Ilse ou Gertrud et s’époussettent fièrement les épaules en ces temps de reconstruction, tandis que d’autres s’entretiennent du miracle de Berne dans leur fauteuil cocktail.

Vers la moitié de cette belle décennie, Karl (fabricant de sous-vêtements à Lustenau) pratique la pêche à la ligne dans la forêt de Brégence avec son ami Oscar (un industriel travaillant dans l‘acier). Bien sûr, la pêche à la ligne est une activité qui laisse beaucoup de temps pour bavarder. Et pour respecter la tradition du Land du Vorarlberg, on parle volontiers et à profusion du « boulot ». C’est alors qu’Oscar Merz- Meyer suggère à son ami Karl Fulterer de laisser tomber son « commerce de sous-vêtements » pour se consacrer à l’activité (bien plus lucrative) de transformation de l‘acier.

Karl, très doué pour les affaires, est tout de suite d’accord et avec les 3 truites qu‘il a attrapées ce jour-là, il a le sentiment que la pêche de ce jour va lui porter chance. Il fonde sa nouvelle entreprise la même année pour produire des glissières de tiroir.